Entretien avec le Président de la SAS – CDB, Gilles POISSONNIER

Vous avez pris la présidence du club il y a peu, après avoir été directeur général pendant un an. Pouvez-vous nous parler des projets que vous avez pour le développement du CDB ?
Mon projet est basé sur deux principes : d’abord, professionnaliser, c’est-à-dire assumer pleinement notre statut d’entreprise de spectacle sportif avec toutes les contraintes que cela suppose en matière de gestion financière et comptable. Il faut être performant sur le plan commercial, sur le plan sportif et maîtriser les charges. Tout cela pour retrouver dans trois ans les bonheurs des compétitions européennes et redonner au CDB sa place de club leader sur Dijon et sa région.

Le CDB a eu droit à la fin de la saison dernière à un nouveau passage devant la CNCG. Vous vous êtes toujours montré confiant. C’était une évidence pour vous, d’une part que le CDB resterait en LFH et d’autre part, de mener à bien votre projet malgré cette menace de rétrogradation ?
Rien n’était gagné d’avance parce que je connaissais, grâce à ma fonction de directeur général, la hauteur de la marche pour obtenir de la CNCG le passeport pour la LFH. En revanche, j’étais persuadé de mon engagement pour le club, y compris financier. Il faut beaucoup de volonté et une dose de folie pour reprendre les clés et les destinées d’une structure professionnelle !

Dans une lettre à destination des supporters, vous parlez d’un projet ambitieux sur les trois prochaines saisons. Vous vous imagineriez poursuivre ensuite si tout se passe bien ?
Tout cela dépendra des performances économiques et sportives dont j’ai parlé tout à l’heure. Si nous sommes bons, pourquoi ne pas s’inscrire dans un beau projet collectif ? Cette saison, un challenge important attend le CDB. La LFH va subir de nombreux changements et on voit arriver des clubs comme Brest, qui sera à la fois promu et favoris= de ce Championnat. 

Êtes-vous confiants quant à la capacité du CDB à faire une belle saison ?
Pouvons-nous faire moins bien que la saison dernière ? Je suis absolument persuadé que nous aurons un classement honorable à la fin de cette saison quand je vois vivre le groupe que nous avons constitué avec Christophe Maréchal, notre coach. Je note de la part des joueuses une prise de conscience qui n’existait pas auparavant. A voir sur le terrain…

Enfin, à l’aube de la 19e saison du club dans l’élite du handball français, quel est votre message pour le public dijonnais ?
Accompagnez nous dans ce nouveau projet. L’ambiance que notre public, toujours fidèle, mettra au Palais est aussi une part de la réussite de projet. Bonne saison à tous !