[CDB 26-21 Nantes] Les #Artistes remportent le 1er round !

Mal embarquées et un peu fébriles, les Dijonnaises se sont finalement lâchées pour déborder Nantes et s’offrir un matelas de cinq buts d’avance pour le retour.

Sur sa lancée de sa confrontation avec Metz, Dijon a réussi à battre à nouveau Nantes, hier soir, et avec la manière (+5).

Si Nantes montre d’entrée l’envie de lancer beaucoup de jeu rapide, ce qui fonctionne plutôt bien (2-4, 6e ), Dijon ne s’affole pas et Audrey Deroin ramène son équipe à hauteur (4-4). Pas pour longtemps car le NLHA refait un break, profitant aussi de trois tirs dijonnais consécutifs qui heurtent les poteaux (4-7, 11e ).

Pas récompensé de ses efforts défensifs jusque-là, le CDB va enfin l’être et Skolkova, Frey et Terzi remettent leur équipe sur les rails (7-7, 17e ), avant que Sylla ne la place pour la première fois devant (8-7).

Le Borgne côté pile puis face

Chaque but devient alors plus compliqué et l’ancienne Dijonnaise Gervaise Pierson va gagner son duel mental avec les ailières dijonnaises (11 arrêts à la pause), parfois aussi aidé par ses montants. Stoijlkovic en profite pour redonner la main à Nantes (11-13, 29e ), l’entrée de Le Borgne au relais de Ben Slama n’ayant pas eu l’effet escompté (trois arrêts des gardiennes du CDB à la mi-temps).

À la reprise, ça défend fort des deux côtés, mais Lignière met deux buts important pour placer Nantes à +4 (11-15, 34e ). « On était encore un peu dans les vestiaires », constatait l’Autrichienne Sonja Frey qui impulsait l’étincelle avec deux buts consécutifs (13-15), le temps mort de Christophe Maréchal entre-temps semblant rebooster son équipe pour revenir à hauteur sur une contre-attaque de Deroin (15-15, 41e ). « Je leur ai juste dit de sourire car je sentais que la quête de la 5e place avait remis de la fébrilité. »

Les recettes défensives de Dijon, avec une 1-5 à géométrie variable, devenaient alors indigestes pour les Nantaises, qui lâchaient pas mal de ballons, et butaient sur une Léna Le Borgne revigorée (7 arrêts en 2e période). Frey donnait deux longueurs d’avance à Dijon (20-18, 51e ), mais Nantes restait au contact grâce à Isabell Klein (22-21, 56e ). Les quatre dernières minutes, le rationnel quittait alors le terrain.

Un final complètement dingue

Lathoud s’arrachait pour un tir à angle très fermé sur son mauvais bras, Sonja Frey y ajoutait un coup de canon, avant que Tamires ne réussisse un improbable ‘’coast to coast’’. Pendant ce temps-là, Nantes tirait la langue, et ne marquait plus. Et Léa Terzi poussait même l’écart jusqu’à +5 sur un lob au millimètre (26-21) qui faisait rugir le palais dans une dernière minute, où le CDB se procurait même une balle de +6 finalement mal négociée. Mais à +5 pour aborder le retour, Christophe Maréchal, aurait « signé tout de suite. »

Source : Le Bien Public / A. Prost
Photo : © FOXAEP


CDB-Nantes : 26-21

A Dijon (palais des Sports Jean-Michel-Geoffroy). – Cercle Dijon Bourgogne b. Nantes Loire Atlantique : 26-21 (11-13). Arbitres : Mathieu et Mathias Pajot. Spectateurs : 1000.

Dijon. – Gardiennes : Ben Slama (1re -11e , 1 arrêt), Le Borgne (12e -60e , 9 arrêts). Joueuses de champ : Terzi 4/6, Lathoud 3/3, Bouchard, Kpodar 1/4, Dewez, Sylla 1/4, Skolkova 2/5, Deroin 6/12 (dt 1/2p.), Frey 8/12 (dt 2/2p.), Araujo 1/1.

Deux minutes : Sylla (21), Kpodar (35),

Nantes. – Gardiennes : Pierson (1re -60e , 13 arrêts). Joueuses de champ : Klein 4/9, Holta 2/4 (dt 1/1p.), Lignière 4/6, Moldrup 1/3, Schop 1/2, Chesneau 1/3, Stoiljkovic 2/5 (dt 0/1p.), Clavel 1/1, Escribano 2/4, Ekho 3/6.

Deux minutes : Moldrup (42), Soulard (51).

Toutes les actus du CDB